The Six Million Dollar Man

Chronique en lien avec le précédent texte « l’enfance des Terminators », mais traitant cette fois-ci de l’évolution de l’homme et de sa place dans une société de plus en plus technologique.

PDF | ePub | Mobipocket

La chronique L’enfance des Terminators énonçait des théories sur l’origine belliqueuse de Skynet. Il en résultait que l’anéantissement de la moitié de l’Humanité n’était pas forcément du fait de cette Intelligence Artificielle (cette dernière n’ayant pas obligatoirement atteint la conscience), mais de celles d’autres humains. Ces derniers contrôlant une armée d’humanoïdes (les Terminators) qui leur donnerait un avantage militaire indéniable face à des adversaires sous équipé technologiquement.

Mais quelle peut bien être la raison de cette nouvelle guerre entre humains ?

L’essor de sciences, comme la nanotechnologie, la biotechnologie, l’informatique et les sciences cognitives (NBIC) ouvrent d’énormes possibilités à la mutation de l’homme et l’évolution de l’Intelligence Artificielle.

Tout a commencé par de simples calculatrices, extensions soulageant l’homme des opérations arithmétiques. Les ordinateurs personnels et les smartphones ont suivi pour l’aider dans son quotidien, bien évidemment si aucun bug ou virus ne vienne l’agacer. Ces technologies seront de plus en plus miniaturisées et pourront être intégrées dans nos vêtements ou bientôt, au sein même du corps humain. À des fins médicales pour annihiler les maladies (comme le diabète ou le cancer) ou bien compenser des facultés perdues. Les gouvernements de tout bord y verront la possibilité de créer un surhomme pour des raisons militaires et stratégiques.

Le cas de l’homme qui valait trois milliards1 en est un excellent exemple.

Steve Austin, un astronaute ayant subi plusieurs infirmités motrices et visuelles suite à un accident de navette spatiale à l’entrée du parking de Cap Canaveral, ne peut plus vivre normalement. Seule la solution de prothèses robotiques lui permettrait de recouvrer ses facultés et ainsi retrouver une activité normale (regarder du football américain et boire des bières).

Mais dans la série télévisée, le gouvernement s’en mêle. Voici un petit exemple de conversation dans le cabinet du Président des États-Unis :
— Où en sommes-nous sur la réparation de Monsieur Austin ? demanda le Président.
— Nous avons bientôt terminé, mais nous en avons profité pour améliorer ses aptitudes physiques. Parce qu’à le prix-là (six millions de dollars), nous n’avons pas prévu que le patient fasse uniquement son jogging tous les jours, insista le secrétaire de la Défense.
Le Président acquiesça avant de rajouter :

— Cela me fait penser à un truc idiot.
— Ah quoi donc ?
— Je pensais à Richard Nixon. S’il avait eu ce Steve Austin sous la main, il aurait sûrement évité le scandale des écoutes du Watergate2.
— Vous êtes très drôle, Monsieur le Président ! À la différence que c’est Jaimie Sommers3 qui possède une oreille bionique et non Steve Austin.
— Au temps pour moi !

C’est ainsi que notre cher Steve Austin devient une arme d’infiltration et de guerre à la solde du gouvernement américain. Ses nouvelles aptitudes lui apportent un avantage indéniable face aux autres humains faisant de lui une sorte de super-agent (James Bond n’a qu’à se rhabiller). Malheureusement, à la vue du tarif impressionnant de ses prothèses robotiques, il est contraint à vie, à rembourser un crédit auprès de son nouvel employeur. Finies les balades en navette spatiale et les bitures entre potes. Un régime strict composé uniquement de missions d’espionnage lui sera imposé.

Nous pouvons aussi imaginer qu’un jour, ces technologies soigneront les pathologies cérébrales. Le cerveau sera aussi dopé au moyen d’extensions artificielles pour lui permettre de dépasser ses limites (Steve Austin le faisant déjà timidement avec son œil bionique, sorte de zoom numérique d’appareil photo).

Cependant ces nouvelles innovations changeront fondamentalement les rapports entre humains dans la société. L’Humanité entrera dans une nouvelle ère et de nouvelles idéologies naîtront. Les uns prônant la pureté de l’homme, d’autres sa mutation et pourquoi pas son émancipation de son enveloppe charnelle, afin d’atteindre l’immortalité4. Malheureusement ces disparités entre les humains améliorés (cyborgs) et les autres, conduiront à une nouvelle forme de lutte des classes et à des guerres5. La création de robots humanoïdes, à l’instar des Terminators, n’arrangera sûrement pas la situation tendue dans le monde de demain.

Il reste à savoir qui sortira vainqueur de ces futurs conflits et si une cohabitation pacifique avec la technologie sera possible.

L’avenir nous le dira…

1Le titre de la chronique correspond à l’intitulé original de la série télévisée. Une adaptation est prévue au cinéma, porté par le réalisateur Peter Berg et l’acteur Mark Wahlberg dans le rôle principal.
2https://fr.wikipedia.org/wiki/Scandale_du_Watergate
3La série Super Jaimie, spin-off de L’homme qui valait trois milliards
4Dans le dessin animé Albator 84, un des personnages, Alfred, l’ingénieur du vaisseau spatial Atlantis, se sachant mourant, décide de télécharger son esprit dans l’ordinateur central du vaisseau.
5Conflit similaire à celui traité dans la série de livres Dune (le Jihad Butlérien), évoqué dans la chronique L’enfance des Terminators.

Crédit Image : Hiro Sheridan / CC BY 2.0

Publicités